modepourhomme

Qu’est ce que le linge synthétique ?

Même si la fabrication de fibres synthétiques a des effets néfastes sur l’environnement, puisqu’elle implique une forte consommation d’énergie et repose sur l’utilisation de composés chimiques, les tissus fabriqués à partir de ce matériau ne nuisent pas au porteur. Cependant il est toujours préférable de laver le vêtement avant de l’enfiler. Que sont-ils ?

Fibre acrylique

L’acrylique est une fibre issue du pétrole. Il a un aspect dense, semblable à la laine en raison de son sertissage, mais pas les mêmes qualités. Les fibres acryliques sont souvent mélangées avec des fibres naturelles ; en effet, ils rendent le tissu plus doux, plus facile d’entretien et déclenchent le feutrage. Doux et malléables au toucher, ils sont résistants et ne rétrécissent pas au lavage. De plus, les tissus fabriqués à partir de ces fibres sèchent rapidement et se froissent rarement ;ils ne subissent pas les dommages par les acariens, n’absorbent pas facilement l’humidité, ne se déchirent pas facilement et résistent aux frottements. En plus d’être facilement chargé d’énergie électrostatique, il faut cependant faire attention, car ces fibres sont inflammables.

Chlorofibre

La chlorofibre est une fibre contenant du chlorure de vinyle ; cette substance est principalement utilisée dans les vêtements pour la protection de la pluie. Il est préférable de ne pas avoir de contact direct sur la peau avec des vêtements contenant cette fibre. La chlorofibre est un excellent isolant en cas de températures froides, elle tolère bien l’acidité et la lessive ; néanmoins, il se charge facilement d’énergie électrostatique et, à des températures supérieures à 60 °C, il peut rétrécir (lors du repassage, il ne faut donc pas garder le fer trop chaud). Il est très similaire à acrylique et, comme celui-ci, il est inflammable. Enfin, il faut rappeler que le polychlorure de vinyle ne doit pas être lavé de manière chimique.

Acétate et triacétate

L’acétate et le triacétate sont des fibres synthétiques composées d’acide acétique et de cellulose (c’est-à-dire les déchets de coton) alimentés avec du chlorure de zinc ou de l’acide sulfurique. Les fibres de ce type sont douces et malléables au toucher, ainsi que très souples et peu froissées. Ils ne sont pas plus attaqués par les acariens, ne rétrécissent pas au lavage et sèchent rapidement. Cependant, ils doivent être lavés à très basse température, ils sont peu absorbants et se chargent facilement en énergie électrostatique. Il faut faire attention, car ces fibres sont très inflammables et réactives à la chaleur : lors du repassage de tissus constitués de cette matière, la nécessité essentielle de maintenir le fer minimal à la température. Étant en acétate, ils ne doivent pas non plus être traités avec des détergents à base d’acétone, ici ils pourraient les dissoudre.

Quitter la version mobile